Africa Fashion Week New York 2012

L’Africa Fashion Week 2012 (AFWNY) s’est déroulé le 9 au 14 juillet dernier à New York. Il est donc évident que je ne pouvais omettre d’en rédiger un article.

La mode africaine a en effet pris place au coeur du quartier financier de New York, illuminant par la même Broad Street. Une trentaine de stylistes africains ont pu faire défiler leurs créations, l’objectif étant le suivant : « Nous voulons percer sur la scène de la mode new yorkaise et démolir les stéréotypes » (Adiat Disu; fondatrice de l’agence Adirée).

Au son d’un remix de Georges Michael, un mannequin ouvre la marche vêtue de la collection masculine de Francis Hendy. Ces créations se composent de denims turquoises et roses amoureusement accompagnés de chemises exotiques. Tout autant non conventionnels, les costumes sont dépareillés. Leur versant féminin suit le  même esprit avec des mannequins arborant de larges combinaisons en jersey blanc fleuri. Un pointe de sobriété vient toutefois clôturer ce premier défilé avec une robe de mariée vestale et vaporeuse.

Tout d’un coup l’Éthiopie fait son entrée avec la styliste Mafi. S’offre alors aux yeux du public des créations modernes. Jupes longues, shorts à rayures pastels et pantalons skinny s’accompagnent de lunettes fluos et de capuches, le tout parfait par de brillantes vestes fluides sans manches.

Plus qu’un défilé, un festival de couleurs est offert avec la jeune marque Kibonen qui puise sont inspiration dans les vêtements traditionnels africains, offrant ainsi des pochettes et sacs pour hommes comme pour femmes. Mais très vite ce florilège de couleurs est tempéré par la collection Geraldo Fashions, où les mannequins ébènes sont vêtus de pantalons épurés en mousseline rose accompagné de blouses asymétriques. Ce semblant de sobriété se voit majestueusement rehaussé par d’imposants colliers de perles et tissus.

L’AFWNY a su aussi mettre la lumière sur les créateurs ghanéens au nombre grandissant. Ceux-ci ont brillé par leur talent comme la créatrice Ama Sika Asante d’Ani Siyah, dont les sacs et autres accessoires furent acclamés par l’audience. Et pour cause, elle a pu proposer des créations faites d’un mélange éclectique de tissus Kente, Ankara/Notma et de cuir parsemés de perles.

Et bien évidemment la clôture de cet évènement ne pouvait se faire sans l’audacieux Bill Witherspoon offrant une parade d’éphèbes vêtus de maillots de bain pailletés accueillis par une salve d’applaudissements.


Advertisements