Combat capillaire : Soins protéinés vs. Soins hydratants

On rêve toutes d’une chevelure qui respire la santé. Mais comme vous le savez : on a rien sans rien. De beaux cheveux, c’est de l’entretien mais surtout des soins adaptés. Les cheveux crépus, frisés, bouclés étant secs par nature, cela passe évidemment par une bonne hydratation capillaire, à grand renfort de bain d’huile, de shampoing hydratant, de masque, etc. Les cheveux deviennent alors moins secs et plus faciles à coiffer, mais… malgré tous ces soins vos cheveux cassent.

Et pourquoi donc, me diriez vous ? Votre corps a besoin d’eau mais aussi de nourriture ; il en est de même pour vos cheveux. Il est donc l’heure d’appliquer des soins protéinés. Pour rappel, le cheveu se compose d’une protéine que l’on nomme la kératine. Face aux agressions extérieures comme le défrisage et le fer à lisser, cette protéine est endommagée. Le cheveu perd alors de sa force et de son élasticité, pour devenir cassant. Face à cela, un soin protéiné permet de reconstituer la kératine capillaire.

A titre d’exemple, on peut citer trois types de protéines aux propriétés différentes :

  • la phytokératine hydrolysée : il s’agit d’une protéine végétale hydrolysée, c’est à dire coupée en morceaux suffisamment petits pour pénétrer la fibre capillaire afin de la fortifier;
  • les protéines de soie : la soie se compose de petites molécules capables de pénétrer le cheveu en profondeur pour lui apporter douceur et brillance, tout en le gainant.
  • les protéines de riz : les protéines de riz pénètrent la fibre capillaire pour la fortifier tout en lui donnant du volume.

Quels soins protéinés appliquer ?  A titre d’exemple, les produits de la marque Aphogee (ex. keratin 2 min reconstructor), une mayonnaise capillaire faite maison, les produits des Secrets de Loly, ou plus généralement les produits incluant dans leur composition des protéines hydrolysées de kératine, collagène, oeuf, protéines de riz, protéines de soie, etc.

Certes, jusqu’à présent, je vous parle de soins protéinés, mais attention : il ne faut pas virer dans l’excès inverse en négligeant l’hydratation. Un cheveu trop chargé en protéines devient rigide et cassant, surtout au démêlage. Tout est une question d’équilibre entre protéines et hydratation. En effet, la kératine s’imbibe d’eau, donc l’un ne va pas sans l’autre.

Pour rappel, un soin hydratant est un soin qui compense l’hydratation perdue par vos cheveux. Dans cet objectif, il est important de lire la liste des ingrédients du produit que vous souhaitez appliquer. On parle de produit hydratant si le premier ingrédient de la liste est « l’eau ». Ceci est valable pour vos shampoings, après shampoing et lotion hydratante quotidienne. Plus généralement les produits hydratants peuvent se composer de miel,  glycérine, karitéaloe vera, ou encore les « moisturizer » chez les anglosaxons.

Comment maintenir l’équilibre protéines/hydratation ?

Le premier conseil est bien sûr d’alterner, par exemple, entre shampoing hydratant/masque protéiné et shampoing protéiné/masque hydratant. L’alternance est valable pour les autres soins apportés, mais le plus important reste d’être à l’écoute de vos cheveux :

  • Si vos cheveux sont très secs, c’est qu’ils sont en manque d’hydratatation;
  • Si vos cheveux sont mous, et présente un effet mouillé continuellement, il est temps de miser un peu plus les soins protéinés.
Advertisements